A- A A+
Menu

Septembre 2022

 

Tresses Ensemble

L’été est pour beaucoup d’entre nous la saison idéale pour se reposer, se ressourcer, s’amuser, peut-être voyager, nager, rêver ; marcher, lire, voir la famille et les amis.

Hélas ! Tout le monde n’a manifestement pas trouvé la sérénité.

A la toute fin du mois d’août, pas moins de quatre courriers nous ont été adressés par la minorité, qui n’interrompt donc jamais son activisme.

Un recours administratif déposé MM. Bonnefoi, Lacour, Le Bars et Mme Balguerie vise à faire annuler le marché qui confie à un architecte la maîtrise d’oeuvre de la construction de l’école maternelle.

Un projet d’école maternelle en plein cœur du bourg que la minorité soutenait lors des dernières élections municipales. Rappelons que la proximité immédiate des équipements fréquentés par les écoliers comme la médiathèque et des 300 places de stationnement est unanimement saluée par les équipes pédagogiques.

La minorité nous reproche des erreurs de procédure : aucune des autorités de contrôle, dont c’est le rôle, n’a fait de recours !

Au mi-temps des années 1960, Pompidou, s’adressant à Chirac, s’exclama « Mais arrêtez d’emmerder les Français ! Il y a trop de lois, trop de textes, trop de règlements dans ce pays ! On en crève ! ».

On pourrait aussi dire de même des courriers de la minorité : 19 en 8 mois !

Deux recours administratifs sont de plus, déposés contre la mairie par MM. Bonnefoi, Lacour, Le Bars et Mmes Balguerie et Roy. L’un pour attaquer le règlement intérieur du conseil municipal, l’autre pour s’opposer à la délibération du conseil municipal consacrée à la récente saisine citoyenne.

La justice est saisie. Attendons sereinement qu’elle dise le droit. Et espérons que cela n’allongera pas le temps passé par les enfants dans l’école maternelle provisoire.

Tout de même, ce n’est pas parce que l’accès à la justice administrative est gratuit qu’il faut abuser des recours ! D’autant que la minorité a déjà fait plusieurs recours sans jamais les gagner, attaquant le résultat des élections municipalité en 2014 comme en 2020 et allant jusqu’au Conseil d’Etat.

Rappelons que tous les actes de la collectivité sont contrôlés par la Préfecture avant d’être mis en œuvre.

Face à cet activisme, la Commune doit prendre un avocat dont les Tressois devront payer les factures ; autant de dépenses qui auraient été plus utiles pour financer les politiques publiques.

Les élus de Tresses Ensemble reçoivent parallèlement une demande de droit de réponse, si mal rédigée qu’il a fallu faire refaire la copie. Elle paraîtra prochainement et les frais afférents seront pris en charge intégralement par les élus de la majorité. Mais les faits sont têtus : tout ce que nous écrivons est parfaitement vérifiable par tout un chacun. Comme dit l’adage « il n’y a que la vérité qui blesse ». Chacun jugera.

Sincèrement plaignons ceux qui s’adonnent à un tel activisme. De quelle hargne il témoigne ! En démocratie on peut toujours être en désaccord mais cela se règle habituellement lors des votes aux élections et en conseil municipal.

Le quotidien des Tressois est heureusement loin de ces préoccupations politiciennes mais attaché à la préservation du pouvoir d'achat en cette période d'inflation, en particulier du coût de l'énergie.

La Commune propose aux jeunes le chèque association et, au travers du CCAS a créé plusieurs aides qu'il vous appartient de solliciter, en particulier sur les fournitures scolaires ou l'achat d'un vélo électrique. Nous avons de plus fait le choix de ne pas augmenter les tarifs de la pause méridienne malgré la hausse de son coût.

A très bientôt, lors de nos spectacles et nos manifestations, dont la majeure partie est gratuite ou à coût très réduit.

Les élus de « Tresses Ensemble »

https://www.facebook.com/tresses.ensemble.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Nouvel Elan Tressois

Pourquoi le Nouvel Élan Tressois a-t-il déposé des recours au Tribunal ?

En premier lieu parce que le maire et son équipe ont signé et accepté un avenant transformant le projet de rénovation de l’école maternelle en projet de destruction/reconstruction après les inondations de juin 2021. Un nouvel appel d’offres aurait dû être fait pour ce nouveau projet différent du premier.

La préfecture, l’ordre des architectes, les services juridiques des communes, tous ont soulevé un problème de légalité. Nous avons alerté le maire, sa réponse a été « c’est votre point de vue » . Le maire n’a pas respecté le code de la commande publique et se permet de passer outre la procédure de concours d’architecte. Fin juin 2021 nous avons proposé au Conseil Municipal de déplacer l’école provisoirement à la Séguinie par exemple, le temps de réfléchir à la meilleure solution pour cette école et mettre les enfants en sécurité pendant les travaux. Cela a été refusé par la majorité qui a préféré installer les algécos et garder les enfants sur le site actuel. Le Nouvel Élan Tressois n’est donc pas responsable de la situation actuelle, même si elle devait durer. Une opposition sert à avoir un regard sur ce que fait l’exécutif. Et quand il est hors la loi, son rôle est de le signaler.

En deuxième lieu parce que le maire n’a pas respecté les 336 personnes qui ont signé la saisine demandant un référendum sur le choix du site de l’école maternelle. En effet, il a mis à l’ordre du jour une délibération dont le sujet était « organiser un débat suite à la saisine relative au projet de l’école maternelle ». Nous avons donc écrit au maire afin de rectifier l’intitulé de la délibération. Malgré notre demande, le maire a refusé d’inscrire et de débattre sur le fait d’organiser ou non un référendum sur le choix du site de l’école maternelle. Il n’a donc pas respecté la saisine et les 336 signataires.

En troisième lieu parce que malgré nos nombreux courriers et amendements, le maire ne respecte toujours pas les droits de l’opposition. En effet, lors du vote du règlement intérieur du conseil municipal en novembre 2020, nous avons proposé des amendements. Ils ont tous été rejetés par la majorité. Nous avons écrit à 2 reprises au maire en février et en mars 2021 pour lui signifier qu’il ne respectait toujours pas les droits de l’opposition., nous avons essuyé 2 refus. Grâce à l’arrêté du Conseil d’État d’avril 2022, nous avons demandé une modification du règlement intérieur. Le maire a mis à l’ordre du jour du conseil municipal du 23 juin 2022 une modification du règlement intérieur mais il ne respecte toujours pas les droits de l’opposition. Nous avons proposé un amendement en conseil municipal, refusé par la majorité, nous avons écrit au maire le 2 juillet lui expliquant une nouvelle fois qu’il devait respecter nos droits. Au 21 août nous n’avions toujours pas de réponse du maire.

En quatrième lieu, le maire et son équipe se permettent de nommer publiquement des gens, à tort, au travers de mensonges, pour discréditer le groupe du Nouvel Élan Tressois. Nous avons donc sommé le maire et les élus de rectifier leurs écrits. C’est eux-mêmes, devant leurs erreurs qui nous ont proposé un « Droit de Réponse ».

Sachez que sur les 3 procédures au Tribunal Administratif, seule la première nécessite l’assistance d’un avocat. Il en est de même pour le maire et les élus. En tant que citoyens, nous sommes obligés de payer un avocat pour dénoncer l’illégalité de la procédure du maire pour l’école maternelle avec nos propres deniers. Le maire quant à lui fera payer les frais d’avocat par la collectivité, c’est pourtant sa responsabilité.

Qu’est-ce qu’un bon maire ?

En premier lieu, c’est un maire qui respecte TOUS ses administrés et donc ses opposants et ceux qui lui proposent des idées.

En deuxième lieu, c’est un maire qui respecte la loi.

Nous avons décidé d’agir, d’abord en expliquant au maire qu’il se trompait, et comme il persistait, en saisissant le Tribunal Administratif qui dira le droit. Nous l’avons fait pour que l’expression démocratique soit respectée, à Tresses comme ailleurs et pour l’intérêt commun.

Les élus du Nouvel Élan Tressois sont des élus de la république qui représentent les citoyens de Tresses qui peuvent être d’accord ou pas avec les actions de la municipalité.

Les élus du Nouvel Élan Tressois

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Le site du Reflet

sallelereflet2

Le blog de la médiathèque

boutonblog

logo tresses

Mairie de Tresses

Avenue des écoles

BP 67

33370 Tresses

05.57.34.13.27

05.57.34.54.26 (fax)

Horaires d'ouverture

Lundi          8h30-12h - 14h-17h30

Mardi                               14h-17h30

Mercredi    8h30-12h - 14h-17h30

Jeudi           8h30-12h - 14h-17h30

Vendredi    8h30-12h - 14h-17h30

Samedi      8h30-12h

Rejoignez-nous

sur Facebook

Contactez nous

sur mairie@tresses.org

 

nuit etoilée territoirebiosport pour tous  

© 2017 TRESSES | Plan du site |Mentions légales

Haut de page